Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FCPE75- Lucie et Raymond Aubrac

  • Communiqué lettre ouverte au Ministre Blanquer

    Flash Info

     

    COMMUNIQUÉ / LETTRE OUVERTE

    AU MINISTRE JEAN-MICHEL BLANQUER

     

    RÉFORME DU LYCÉE : MONSIEUR LE MINISTRE, PRENEZ LA SAGE DÉCISION DE L’ANNULER !

    La FCPE Paris publie, par communiqué de presse en date du 25 mars 2019, une Lettre ouverte au Ministre Jean-Michel Blanquer sur la réforme du lycée. Sa demande est claire, résumée dans le titre de cette lettre : "Réforme du lycée : Monsieur le Ministre, prenez la sage décision de l’annuler !"

    La FCPE Paris vous informe, la FCPE Paris vous mobilise.

    ---

    Réforme du lycée : Monsieur le Ministre, prenez la sage décision de l’annuler ! 

    Aujourd’hui, à trois mois de la fin de l’année scolaire, personne ne voit comment la réforme du lycée et du futur baccalauréat va se mettre en place. Elèves, parents, enseignants, personnels de direction : tous sont dans le flou le plus total face à une réforme précipitée, qui entend se déployer sans concertation ni moyens.

    Chaque jour, les remontées du terrain attestent de la non viabilité d’une telle réforme. Les grandes promesses de progrès pour les apprentissages, les formations et les orientations sont piétinées. Et la note publiée par la DGESCO le 6 mars dernier confirme que le principe du libre choix des élèves pour les enseignements de spécialité est en fait cadré et dévitalisé par une double règle bien plus forte : la gestion administrative et la logique comptable.

    Dès le mois de décembre dernier, la FCPE Paris demandait un moratoire sur les réformes en cours, en premier lieu celle du lycée, et appelait à nouveau de ses vœux un « Grenelle de l’Education », exigence adoptée en congrès national de la FCPE en juin 2018. Aujourd’hui, ce n’est plus une demande ni un vœu, c’est une urgence pour toutes celles et ceux qui se sont penchés sur la situation. Oui, Monsieur le Ministre, il y a urgence à raccrocher cette réforme imposée précipitamment, une réforme qui se met en place au détriment de la pédagogie et de la réduction des inégalités scolaires, sociales et territoriales, sans qu’aucun dialogue n’ait pu avoir lieu, ni avec le monde enseignant ni avec les fédérations de parents d’élèves.

    Outre la carte des spécialités qui n’était pas connue lorsque les élèves actuellement en classe de troisième ont fait leur choix de lycée en juin 2018, il n’y a aucune assurance qu’ils pourront choisir leurs trois enseignements de spécialité. Pire encore, on voit poindre la reconstitution des anciennes séries au travers de « menus » déjà préparés, si ce n’est imposés.

    Un exemple illustre parfaitement la précipitation que nous dénonçons : la spécialité « Numérique et Science Informatique » ne dispose pas d’enseignants. Le gouvernement a, pour preuve, fait l’annonce de la création d’un CAPES pour 2020. Voilà, tout est dit !

    Faut-il aussi vous rappeler les ambitions initiales sur le Bac-3/Bac+3 ? A ce jour, le lien de votre réforme du lycée avec l’enseignement supérieur est un angle mort coupable qui risque de sacrifier une génération entière. Cette réforme était censée améliorer l’entrée dans le supérieur mais à ce jour les attendus des formations ne sont ni communiqués ni accessibles aux élèves.

    Monsieur le Ministre, prenez la sage décision d’annuler cette réforme. Pas un seul établissement parisien n’est épargné par l’inquiétude et l’incompréhension face à l’improvisation qu’ils observent et subissent. La FCPE Paris estime que les élèves français méritent mieux : une « copie neuve » pour une future et nouvelle réforme du lycée à la rentrée 2020 qui serait cette fois-ci réellement co-construite avec l’ensemble de la communauté éducative et qui mettrait au cœur de ses priorités des logiques pédagogiques portées par les moyens indispensables à leur réussite.

     

  • CONFERENCE "Le harcèlement à l'école : comprendre, identifier, agir"

                                       Jeudi 4 avril à 18h30

                   Mairie du 20ème - 6 Place Gambetta 75020 Paris

     

    Un enfant sur dix est victime de harcèlement en milieu scolaire.. Dans quel contexte nait ce phénomène ? Comment pouvons-nous prévenir et lutter contre ce type de violence à l’école, mais aussi sur les réseaux sociaux ? Y-a-t-il un profil du harceleur et du harcelé ? Cette conférence à l’intention des parents d’élèves s’inscrit dans le cadre du programme de prévention mis en œuvre dans une vingtaine d’établissements scolaires de l’arrondissement par la Mairie du 20ème, la Ligue de l’enseignement et la MGEN.

     

    Conférence animée par Mme Magali Crochard, psycho-sociologue et enseignante-chercheuse à l'université Paris Sud.

     

    En présence de :

    Alexandre Le Bars, chargé des Affaires scolaires, de la Réussite éducative et des Rythmes éducatifs

    Catherine Florentin, présidente de la MGEN Paris
    Myriam Bacha, responsable des actions scolaires à la Ligue de l’enseignement

     

    Entrée libre mais réservation conseillée par mail : ecoles75@ligueparis.orgDes ateliers ludiques gratuits sont proposés en parallèle aux enfants pour permettre aux adultes de participer aux conférences (les inscriptions sont également recommandées sur la même adresse mail).

     

     

     

  • COLLEGES EN JAZZ

    Lire la suite